30-01-2018_14-05-42

 

Il me crie dessus...mais... cette impression de déjà vu et de déjà vécu. Ses mots sont flous et inaudibles, ils viennent de loin et n'arrive pas jusqu'à moi. Encore distraite, je jette un coup d'oeil rapide aux alentours. La décoration moderne et bleuté du manoir à laissé sa place à l'ancienne version, celle que j'ai connue lorsque j'ai mis les pieds pour la première fois ici.

Je le regarde, son visage est si fermé, si en colère. Je le redécouvre une seconde fois. Rodrigue me serre le bras, il me fait mal. Je vois ses lèvres remuer et pourtant c'est comme si j'étais dans une autre dimention. Sa voix fait echo contre moi et je ne capte aucun son...

30-01-2018_14-06-26
I
l me secoue plus fort à présent, j'aimerai lui répondre, il s'acharne, plissant les yeux. Je me concentre, mes souvenirs sont confus, qu'est ce que je fais ici ? Pourquoi je me sens à moitié moi même ? Ma mission.... cette mission. Soudain ces paroles me frappent de plein fouet et sa voix rude et violente s'écrase contre mes tympans.

- Tu vas me dire qui tu es à la fin !!!

30-01-2018_14-18-03

 

Je le regarde perplexe, mes yeux s'accrochent aux siens desespérement avant que je me blotisse contre lui. Je l'ai retrouvé, l'expérience à fonctionné. Je pose une main délicate sur son épaule mais il a l'air supris.

- Rodrigue ! C'est moi, Mélynn.


30-01-2018_14-18-44

 

Je le regarde quelques instants mais il n'a aucune réaction. Mon coeur se tord, le seul être que j'aime ne me reconnait pas. Je sais... Je sais pourquoi, un retour dans le passé, il faut que je sois logique, Rodrigue ne m'aimait pas à ce moment là et pourtant je ne peux pas m'empêcher de rester accrochée à lui. Sa peau si chaude, son odeur, ses yeux... il me manque.

30-01-2018_14-23-38

 

Il rompt brutalement notre échange silencieux, attrapant mon poignet, il serre si fort que je pousse une plainte douloureuse. Son expression devient noire, j'ai cru pendant un instant que je réussirai à le convaincre de cette manière. Que si je lui montrai que je n'avais pas peur de lui, il m'écouterait.

- Rodrigue...attends.

- Ne me touche plus si tu tiens à la vie, l'humaine !

30-01-2018_14-25-38

 

J'avais oublié que la violence faisait partie de son quotidien. A quel point il pouvait être renfermé et solitaire. Je me retrouve au sol sans rien pouvoir y faire. Il a bien trop de force et moi... moi je me retrouve dans le corps d'une humaine, mon corps, celui que j'avais avant d'être transformée.

- je sais pas ce que tu viens faire ici mais ne t'amuses pas à ça avec moi ou tu le paieras de ta vie.

30-01-2018_14-28-15

 

Je me retourne et le vois s'éloigner. Bien sûr, comme avant, il n'affronte jamais rien ! Toujours emprisonné par ses vieux démons. 

- Rodrigue attends ! Il faut que je te parle !!

Il ne me répond pas. La tâche risque d'être plus compliquée que prévue. Je me relève doucement en poussant sur mes mains avant que Ashley vienne me rejoindre près de l'escalier.

30-01-2018_20-10-56

- Est-ce que ça va Melynn ? Tu n'aurais pas du faire ça, il est en colère maintenant.

- De toute façon, il est tout le temps en colère contre tout et tout le monde. C'est une vrai tête de mûle !

- mais... tu le connais depuis à peine cinq minutes, comment peux-tu dire ça ? 

 

Je lui souris, pour Ashley ça fait peut-être que cinq minutes mais moi, je connais Rodrigue depuis plus longtemps, je sais ce qu'il est et comment le prendre. Du moins je savais. Ce retour en arrière me ramène à mon point de départ.

30-01-2018_20-17-41

 

N'attendant pas plus pour me faire entendre et sachant que mon temps est compté, j'ai quoi quelques heures, tout au plus ? Je décide de m'attaquer au problème à la source et de me jeter dans la cage aux lions, enfin surtout dans la cage de Rodrigue parce que lui est quand même plus féroce que les lions.

- Melynn ? Où vas-tu ? 

- je vais me confronter à Rodrigue ! Il faut que je lui parle.

- Non ! Tu es folle ! C'est interdit, personne et surtout aucun humain n'a le droit de descendre. 

- Je m'en fiche ! Je prends le risque.

Butée comme je suis, je n'attends pas qu'elle me donne l'autorisation, ni même qu'elle m'accompagne. Je suis bien assez grande pour régler mes affaires toute seule.

31-01-2018_10-24-45

 

Je retrouve Rodrigue dans la crypte, les bras croisés, il fait la tronche. Évidemment personne n'ose lui tenir tête. Il a beau être le plus vieux du groupe, il ne m'impressionne pas du tout. Je prends une grande respiration et me lance.

- Rodrigue ! Il faut que je te parle.

Il se détourne et me fusille du regard, oh là, c'est pas bon du tout !

31-01-2018_10-30-28

 

- qui t'a permis de descendre ici ? 

- Je me suis permise toute seule !

Je croise les bras aussi butée que d'habitude. Il peut prendre ses grands airs, je m'en fiche royalement. Je le fixe, laissant le silence s'installer, je ne lâcherai pas le morceau.

31-01-2018_10-33-24

 

Je m'attendais plus ou moins à une réaction de sa part. Qu'il râle, hurle, mais pas qu'il me violente. Je ne le reconnais pas. Il me serre la gorge, j'ai de la peine à respirer. J'attrape son bras pour réussir à articuler quelques mots.

- Ro-drigue, tu... me fais mal.

- Ah oui ? Tu t'attendais à quoi en venant ici ? Tu sais ce que je leur fais aux petites fouineuse dans ton genre !

- Rodrigue non...arrête !

31-01-2018_10-48-54

 

J'ai pas le temps de m'échapper qu'il me bascule sur son dos. Je gigote comme un asticot, espérant en vain lui faire lâcher prise. Je remarque que nous descendons les escaliers, non mais il est sérieux ? Il m'emmène vraiment dans leur sanctuaire ? Ah non !

- Rodrigue ça suffit lâche moi !

- et tu crois que je vais t'écouter ? 

31-01-2018_10-58-13

 

Il me balance sur le lit, même pas le temps de me redresser qu'il est déjà sur moi. Non m'enfin, c'est pas que ça me dérange mais bon. Pour moi il est mon copain mais pour lui je reste une inconnue, dans le sens où en réalité, je suis ici que depuis quelques minutes. Serait-il sincèrement capable de faire ça ? 


31-01-2018_10-58-40

 

Prise de dégoût, non pas pour lui mais pour son comportement, je me laisse retomber sur le lit avant de le gifler. Ma main claque contre sa peau dans un petit bruit sonore. Il grogne de mécontentement et je regrette aussitôt mon geste.

 

31-01-2018_11-00-59

 

 

- je suis désolée, c'est pas ce que je voulais faire mais...

- ça tu vas le regretter l'humaine, je vais te dresser moi !

Son regard est impitoyable et sa voix est presque cruelle, comment je vais me sortir de là maintenant ? Sa main empoigne mon cou et me bloque les voies respiratoires. Je commence à avoir peur et me dire que c'était une mauvaise idée de vouloir l'affronter directement. J'aurai dû être plus subtile. Je n'ai pourtant pas grand chose à lui dire, juste un message.

31-01-2018_11-01-46

 

Il me coince sur le lit penchant la moitié de son corps supérieur sur le mien. Ses lèvres emprisonnent les miennes et malgré les craintes que j'ai, je ne peux que répondre à son baiser, parce qu'il est avant tout celui que j'aime.

 

31-01-2018_11-09-58

 

Il m'oblige à me retourner après m'avoir arraché ma veste et ma chemise. Je suis prise de petits sanglots, je n'imagine pas faire l'amour avec lui de cette façon. Et encore plus s'il ne sait pas qui je suis. Je ne le pensais pas si féroce, si méchant. Finalement je me demande si je le connais bien.

 

31-01-2018_11-12-35

 - Je t'en supplie arrête !

- Arrêter ? Tu n'as pas l'air détester ça pourtant.

Je ravale mes larmes et me dit que s'il faut en passer par là pour lui dire ce que j'ai à dire et rétablir l'ordre dans le temps alors  je peux au moins faire ça. Seulement juste avant que je ne rende les armes, une voix résonne dans mes oreilles. Celle de Kayne... Il est là quelque part dans la pièce.

- Tu t'amuses bien Rodrigue ? T'as besoin d'un coup de mains ?

- KAYNE !?

Je sais que c'est lui, je reconnaîtrais sa voix entre toutes. Lui qui m'a veillé tellement de fois.

 

31-01-2018_11-13-07

Il fronce les sourcils alors que je tente désespérément de me tourner pour le voir. Je sais que c'est lui !

- Kayne !!! Dis-lui d'arrêter !! Kayne s'il te plaît !

- on se connaît ?

06-03-2018_14-45-44

 

Rodrigue me lâche dans un soupire d'agacement. Je descends du lit aussi vite que possible pour échapper à mon potentiel bourreau.

- tu la connais Kayne ?

- non il me semble pas.

- Si !! Enfin non mais...

- mais quoi ?? hurle presque Rodrigue... Dégage de là.

- mais...

- Casse toi je te dis !! Ou je te vide de ton sang. Fait la sortir Kayne !

- pas la peine ! Je remonte.

06-03-2018_14-55-03

 

Me dirigeant vers la sortie, d'un pas bien décidé mais heureuse d'avoir échappé à cet incident, kayne m'attrape le bras.

- tu me connais ? Je voudrais bien savoir d'où ? 

- je... je peux pas  le dire, c'est compliqué...

- Compliqué ?

- FOU LA DEHORS KAYNE !! 

La voix de Rodrigue résonne dans pièce et me tord l'estomac. Dehors ? Non ! Pas avant que je délivre mon message.

06-03-2018_15-02-59

 

Mais Kayne obéit sans rien dire de plus me traînant aux étages supérieurs. J'aimerai me défendre, être en colère ou me délivrer de son emprise mais je ne peux pas. Je crois qu'il joue de son pouvoir sur moi et je me sens obligée de le suivre sans broncher.

- attends ! Laisse moi rester avec toi !

-désolé mais je ne prends pas de disciples.

06-03-2018_15-06-23

 

Je tente le tout pour le tout essayant de m'accrocher à lui, pendant que mes larmes coulent sur mes joues. Comment vas-je faire maintenant. Rodrigue m'avait promis qu'il écouterait... Il se trompait.

- ne fait pas ça... c'est important je dois délivrer un message à Rodrigue.

- Va-t-en, ne reste pas là, il ne veut plus te voir. Il ne laisse pas de seconde chance  en général. Profite de ta vie d'humaine !

Il me lâche en me poussant pour me faire comprendre de partir.  Rien de marche comme prévu !

06-03-2018_15-16-48

 

Je m'asseois sur le bord des marches, cherchant une solution pour faire passer le message à Rodrigue. Seulement personne ne veut m'écouter et  je dois faire passer le message à lui et uniquement lui pour éviter d'alterer trop la réalité et l'avenir. Seulement, je n'ai plus le choix maintenant. Je me relève séchant mes larmes et décide de délivrer ce message à ma façon.

06-03-2018_15-24-20

 

Je trouve une pierre suffisamment tranchante pour me couper la main, la plaie laisse couler mon sang, je sais que c'est dangereux et pas malin, puisque je suis entourée de vampires. Doucement je trace des lettres de sang sur le mur en pierres.

" Le natif descendant engendre la récurrence"

06-03-2018_15-30-52

 

Espérant que le sang attire, je me dépêche de faire demi-tour mais je suis prise à mon propre jeu. Bien sûr que ça a fonctionné mais j'étais loin d'imaginer tomber sur le plus cruel d'entre eux.

- tu vas où comme ça l'humaine ? Tu sens bon... 

Je le vois renifler l'air et pousser un grognement de bien être.

-  Laisse moi passer Stan !

- J'ai aucun ordre à recevoir de toi et... je ne vois pas Rodrigue dans les parages.

- Ne fait pas ça ! Tu aurais tort, crois-moi, tu ignores qui je suis.

- Je me fiche de qui tu es, ce que je veux savoir c'est quel goût tu as !

06-03-2018_15-35-14

 

A peine ses derniers mots prononcés, je le perds de vue pour le sentir derrière moi. Plaquant une main dans mon cou et me forçant à  pencher la tête. Tout c'est passé très vite, j'ai senti ses crocs semblables à deux lames aiguisées transpercer ma peau. Les yeux à demi-clos, je commence à sombrer, mes oreilles bourdonnent et je perds le fil de la réalité. Il va me tuer, me vider de mon sang. Le noir... le silence, je n'arrive plus à communiquer ni à m'exprimer. Même la douleur à disparu...  Le monde s'écroule autour de moi, tel un château de carte qui part en fumée.

09-03-2018_14-28-05

 

J'ouvre les yeux en sursaut, l'air emplit mes poumons avec force, mon coeur cogne contre sa prison d'os. La chute est brutale. Je suis perdue, troublée alors que quelques secondes auparavant, je perdais tout semblant de vie, je me retrouve allongée dans mon lit, en sécurité. 
Mes souvenirs sont encore une fois confus mais un mot, un prénom passe la barrière de mes lèvres.

- Rodrigue...09-03-2018_14-32-39

 

J'ai du pousser un cri en me réveillant parce que Lizzie, ma colocataire, débarque en trombe dans ma chambre, ouvrant la porte à la volée. Je me redresse instantanément dans mon lit et en sors.

- Melynn ? Je t'ai entendu crier ! Est-ce que ça va ?

- Je... euh...oui...non ce vampire, il...

- Vampire ? Oh non Mélynn, me dit pas que tes cauchemars recommencent ?

- Mes cauchemars ?

09-03-2018_14-36-47

 

Elle penche la tête me lançant un regard perplexe. Quelque chose ne colle pas, d'ailleurs, ce que j'ai du mal à comprendre, c'est pourquoi je me retrouve ici et pas au manoir et... elle me tire de mes songes.

- oui... Cela fait des mois que cette histoire est arrivée, je pensais que tu avais tiré un trait dessus.

- Des... mois ? Comment ça des mois... non pas du tout, il... Rodrigue.

- Tu te sens bien Mélynn ? Écoute, c'était une mauvaise expérience, ce n'est pas ta faute. Ces créatures sont incontrôlables, tu aurais pu mourir si... 

- si quoi ? 

Elle me regarde de nouveau bizarrement, en ce moment j'ai l'impression de débarquer de nulle part et d'avoir loupé un épisode. Elle s'avance et pose sa main du mon front pour vérifier si je ne suis pas fiévreuse. Je recule l'invitant une nouvelle fois à me répondre.

 - si quoi Lizzie ?

- et bien Djoran ! Si Djoran n'avait pas été là...

- Qui est Djoran ?

- Mélynn tu me fais peur là, arrête c'est pas drôle. Djoran est ton petit ami enfin !

Alors là c'est clair que je tombe des nues. Mon petit-ami ? Je secoue la tête, tout ça n'est qu'un rêve ? Non j'ai bien peur que non... le présent a complètement changé, suite à mon échec...

 

- Habille toi Melynn, on  va être en retard au journal.

09-03-2018_14-51-32

 

Tout me parait bien différent, pourtant ma mémoire reste inchangée. Je me souviens d'absolument tout. Ma rencontre avec le groupe de vampires, Kayne, Rodrigue. Mon amour pour eux... Et tout ça ne serait pas arrivé ? J'ai du mal à le croire. Ma situation actuelle est tout autre aujourd'hui. Je sors avec un homme que je ne connais pas et j'ai cette sensation étrange pourtant que... 

 - Mélynn tu m'écoutes ?

- oui pardon. Tu disais ? 

-  Ta promotion ! Il va falloir fêter ça.

- Ma promotion ?

- Non mais quelqu'un t'a effacé la mémoire ou quoi ? 

09-03-2018_14-56-12

 je ne réponds pas à sa question, toujours tiraillée par cette impression d'être épiée, suivie. Cette sensation je la connais mais j'ai du mal à la remettre. Je me retourne pour visualiser l'objet imaginaire qui attire mon attention mais rien... Je ne vois rien...

- Samedi soir ? Avec Djoran, toi et moi, on pourrai se faire un resto ? 

- ...

- Mélynn ?! 

 

09-03-2018_14-56-40

 

Ne prêtant aucune attention à Lizzie, je fixe mes yeux sur l'horizon, j'aurai juré avoir senti sa présence, mais d'un coup je n'en suis plus très sûre. Mon imagination me jouerait-elle des tours ? Cette sensation disparaît pour ne laisser que du vide, un grand vide froid et terne qui glace mon coeur... Dois-je me résigner ? Sans doute... Tout est ma faute, je n'aurai jamais du accepter et aujourd'hui j'en paye les conséquences... 

A suivre...